Travailler en Finlande

Informations sur le travail en Finlande

Adhérez au syndicat

Lorsque vous venez travailler en Finlande, adhérez à un syndicat professionnel. En Finlande, la majorité des travailleurs font partie d'un syndicat de leur secteur professionnel.

Le syndicat vous fournit de l’aide dans les cas où vous rencontrez des problèmes avec votre employeur, et il négocie, pour vous, des conditions de travail. Les membres d’un syndicat professionnel adhèrent généralement aussi à une caisse de chômage qui garantit une protection contre le chômage en cas de perte d’emploi.

Les pages internet liitot.fi (tradeunion.fi), gérées par SAK, l’Organisation centrale des syndicats finlandais, vous aideront à trouver le syndicat professionnel qui vous convient le mieux.

Liitot.fi (en finnois)
Tradeunion.fi (en anglais)


Place de travail

Les permis nécessaires pour séjourner et travailler en Finlande sont indiqués ci-dessous, au point «Déménager en Finlande».

Recherche d’un emploi

Les Agences pour l’emploi et les activités économiques (agences TE) vous aident à trouver un emploi dans toute la Finlande. La plupart des emplois requièrent la maîtrise du finnois, avec un niveau passable au minimum.

Agence pour l’emploi et les activités économiques (en finnois)
Agence pour l’emploi et les activités économiques (en anglais)

Travail et entreprenariat (en finnois, français, anglais, etc.)

Contrat de travail

Lorsque vous avez obtenu un emploi, dressez un contrat de travail avec l’employeur. Un contrat oral est valable, mais il est toujours recommandé de faire un contrat par écrit. Ainsi, en cas de litige, il vous sera plus aisé de prouver ce qui avait été convenu au départ de la relation professionnelle.

Vérifiez avant le signer le contrat de travail que les points suivants ont bien été convenus:

  • Les parties concernées:
    Le nom et le domicile de l’employé et de l’employeur
  • L’éventuelle période d’essai et sa durée:
    La période d’essai a pour objectif de donner aux deux parties un temps de réflexion pour voir si le contrat de travail engagé répond aux attentes. Sa durée maximale est en règle générale de six mois. Pendant la période d'essai, l’employé ou l’employeur peut généralement résilier le contrat de travail sans préavis.
  • Si le contrat est permanent («en vigueur jusqu&#;39à nouvel ordre») ou à durée déterminée ou s’il s’agit d’un stage de travail
  • La raison pour laquelle le contrat est à durée déterminée, s’il s’agit d’un C.D.D
  • La date de commencement et de terminaison du travail du C.D.D
  • Le lieu de travail
  • La nature des tâches de travail
  • Les salaires et avantages, ainsi que la périodicité de la paie:
    Le salaire est déterminé sur la base de la convention collective, et il ne peut être inférieur à celui convenu dans cette convention. N’oubliez pas qu’en Finlande, le salaire est aussi versé pour les journées de congé maladie.
  • Horaires de travail:
    En Finlande, un travail à temps complet signifie une semaine de cinq jours et environ 8 heures de travail par jour. Dans un travail périodique, les horaires de travail varient, mais ils doivent correspondre en moyenne à ce qui est défini dans la convention collective.
    En Finlande, des indemnités distinctes sont versées pour les heures supplémentaires, et le travail en soirée et en week-end.
    Si vous nouez un contrat à temps partiel, veillez à avoir suffisamment d’heures de travail pour garantir vos moyens de subsistance. Si possible, ne signez pas de contrat selon lequel vos heures hebdomadaires varient entre 0 et un certain nombre d’heures. Car il se peut, que vous n’ayez pas du tout de travail pendant des semaines entières.
  • La convention collective sur laquelle se base votre contrat de travail
  • La période de résiliation:
    La période de préavis engage aussi bien l’employeur que l’employé. Après la période d’essai, la personne ne peut pas être immédiatement licenciée. L’employeur doit toujours avoir une bonne raison justifiée pour la licencier.
    L’employeur ne peut pas résilier un C.D.D. avant son expiration. Et l&#;39employé non plus ne peut pas poser son préavis avant l’expiration du C.D.D., mais dans la plupart des cas, il est possible de s’arranger au moyen de négociations entre l’employé et l’employeur.

En Finlande, aucun salaire minimum légal n’est fixé, celui-ci est défini dans les conventions collectives des différents secteurs. Les niveaux de salaire définis par les conventions collectives doivent être observés pour tous les employés du secteur, aussi pour les travailleurs d’une entreprise étrangère qui travaillent en Finlande temporairement et les autres travailleurs en intérim étranger.

Les conventions collectives définissent aussi les autres conditions minimales pour la relation de travail. Le travailleur n’a pas à participer en personne aux négociations des conventions collectives, car celles-ci sont menées uniquement les syndicats professionnels et les organisations d’employeurs.

Compte bancaire

Le salaire est normalement versé sur le compte bancaire. Il n’est pas recommandé d’être payé en liquide, car ceci signifie souvent que les cotisations légales n’ont pas été prélevées sur le salaire.

Lorsque vous ouvrez un compte bancaire, vous avez besoin d’un passeport ou d’une autre pièce d’identité officielle valides. Il sera plus facile d’ouvrir un compte en compte si vous avez un code d’immatriculation sociale.

La vie quotidienne en Finlande (en finnois, français, anglais, etc.)

Costisations à prélever sur le salaire

Lorsque vous recevez votre premier relevé de salaire, vérifiez que les impôts et les cotisations ont été déduits du montant brut:

  • Prélèvement fiscal à la source:
    Le pourcentage du prélèvement fiscal à la source est indiqué sur la fiche d’imposition délivrée par le centre des impôts. Vous devez remettre cette fiche d’imposition à l’employeur dès le début de la relation de travail.
  • Cotisation de retraite de l’employé:
    Lorsque vous travaillez en Finlande, vous cumulez des points de retraite. L’employeur prélève des cotisations de retraite sur le salaire. Ne pas les prélever constitue un délit.
  • Cotisation d’assurance chômage

Aussi, les cotisations syndicales sont directement déduites du salaire, si vous an avez convenu avec votre employeur. Vous pouvez aussi verser les cotisations de membre directement au syndicat professionnel en question. Le montant total de la cotisation de membre varie entre 1 et 2 pour cent du salaire brut, selon les syndicats professionnels.

Verohallinto (Direction des impôts) (en finnois)
Verohallinto (Direction des impôts) (en anglais)

Système de retraite finlandais (en finnois)
Finnish Pension Security (en anglais)

Protection du travail

L’employeur doit initier des conditions de travail de l’employé, des réglementations en matière de sécurité au travail, ainsi que du fonctionnement des machines et des appareils. L’employeur doit également contracter une assurance accidents qui couvre les dommages et pertes pour les accidents et maladies professionnelles pour le travailleur et ses proches.

Activités de protection du travail (en finnois)
Activités de protection du travail (en anglais)


Des problèmes avec votre employeur?

Pour tout problème éventuel, par exemple en ce qui concerne le versement du salaire ou les conditions de travail, il faut toujours discuter avec l’employeur en premier lieu. Dans la plupart des cas, le problème sera résolu par le biais de négociations.

Le délégué syndical et le délégué à la sécurité sont les représentants des travailleurs. Vous pouvez par leur biais obtenir des conseils et de l’aide lorsque vous en avez besoin. Les services du délégué à la sécurité sont généralement uniquement à la disposition des membres d’un syndicat professionnel, mais il est recommandé de lui communiquer les problèmes au travail, bien que vous ne soyez pas membre.

Si le problème ne peut pas être résolu à l’issue de votre discussion avec votre employeur, veuillez contacter les instances suivantes, selon que vous est membre d’un syndicat ou non. Progressez dans la liste, si l’aide fournie au point précédent n’a pas suffi à traiter votre dossier.

Membres d’un syndicat professionnel

  1. Le Délégué syndical ou délégué à la sécurité de votre lieu de travail
  2. Le Bureau régional ou le service téléphonique du syndicat professionnel

Personnes ne faisant pas partie d’un syndicat professionnel

  1. Un collègue plus expérimenté ou le délégué à la sécurité
  2. La Direction de la protection du travail
  3. Le bureau d’aide juridictionnelle de votre commune
  4. La Police

La ligne d'information téléphonique de la Direction de la protection du travail répond au numéro 0295 016 620 du lundi au vendredi 8h–16h15.

At Work in Finland
Free employee rights advisory service for all immigrants and foreign employees working in Finland.

Töissä Suomessa
Maksuton neuvontapalvelu ulkomaalaistaustaisille työntekijöille.

Tel. 0800 414 004
workinfinland@sak.fi

Ligne d'information téléphonique de la Direction de la protection du  travail

Coordonnées des bureaux d’aide juridictionnelle (en finnois)

Police: déposer une plainte (en finnois)
Police: déposer une plainte (en anglais)

Droits et obligations de l'employé (en finnois, français, anglais, etc.)
Trafic humain et travail forcé (en finnois, français, anglais, etc.)


Informations par secteur sur la vie professionnelle et les syndicats professionnels

Informations sur les syndicats professionnels des différents secteurs (en anglais)

Cueillette de baies

La Direction de la protection du travail (Työsuojeluhallinto) publie chaque année en plusieurs langues des rapports sur les conditions de travail et les barèmes de salaires des ramasseurs de baies cultivées.

Conditions de travail des ramasseurs de baies (en finnois, anglais)

Secteur des services

Informations sur les secteurs des services et sur PAM, le syndicat du secteur tertiaire (en anglais)

Secteur de la construction

Informations sur le secteur de la construction et sur le Syndicat de la construction (en anglais, russe, estonien, polonais)

Secteur de l’électricité

Informations sur le secteur de l’électricité et sur le Syndicat de l’électricité (en anglais, estonien, polonais, russe, roumain, turc)

Industrie technologique

Informations les industries métallurgiques et technologiques et sur le syndicat finlandais des métallurgistes Metallityöväen Liitto (en anglais, russe)

Secteur public

Informations sur le secteur public et sur le syndicat des secteurs publics et des services sociaux JHL (en finnois, anglais, russe, estonien, espagnol)


Dèménager en Finlande

Permis nécessaires

Les citoyens des pays de l’UE, ainsi que d’Islande, du Liechtenstein, de Norvège et de Suisse peuvent librement travailler et rechercher un emploi en Finlande pendant une période de trois mois. Au-delà de cette période, ils doivent faire enregistrer leur droit de séjour, mais aucun de permis de travail spécifique n’est requis.

Le travailleur doit se rendre au bureau de police pour pouvoir se faire enregistrer. Il est également possible faire cet enregistrement en ligne à l'adresse enterfinland.fi, mais après cela, il faudra tout de même aller au bureau de police pour se faire identifier.

Le droit de séjour enregistré est en vigueur jusqu’à nouvel ordre, sauf en cas d’annulation. Après un séjour de cinq ans, un droit de séjour permanent peut être octroyé au travailleur.

Permis pour les étrangers (en finnois)
Permis pour les étrangers (en anglais)

Enregistrement en ligne d'un citoyen de l'UE (en finnois et anglais)

Les citoyens des pays extérieurs à l’UE ont généralement besoin d’un permis de séjour pour travailler. Avant de pouvoir obtenir un permis de séjour, il faut que vous trouviez du travail en Finlande.

La demande de permis séjour doit être déposée à l’étranger, auprès d’un bureau de représentation diplomatique finlandais, et en Finlande, auprès du bureau de police. Vous pouvez également faire votre demande de permis de séjour en ligne à l'adresse enterfinland.fi.

En général, il faut faire une demande de permis de séjour à l’étranger et attendre son obtention avant d’arriver en Finlande. L’octroi du permis de séjour sous-entend que les moyens de substance de l’étranger sont garantis.

Les interprètes, les enseignants et les sportifs professionnels peuvent travailler en Finlande sans droit de séjour, si le travail est effectué dans le cadre d’une invitation ou en vertu d’un contrat pour une durée maximum de trois mois. Aussi, les ramasseurs de baies peuvent travailler pour un maximum de trois mois sans permis de séjour. Le travailleur doit aussi dans ces cas avoir un passeport et un visa valides, s’il est citoyen d’un pays soumis à l’obligation de visa.

Office national de l’immigration: Travailler en Finlande (en finnois)
Office national de l’immigration: Travailler en Finlande (en anglais)

Ministère des Affaires étrangères: Informations sur les visas (en finnois)
Ministère des Affaires étrangères: Informations sur les visas (en anglais)

Demande de permis de séjour en ligne (en finnois et anglais)

Code d’identification personnelle et enregistrement en tant que résident

Les personnes qui s’installent en permanence en Finlande sont enregistrées dans une commune, et peuvent obtenir ainsi un code d’immatriculation sociale. La Muncipalité octroie ce code d’immatriculation sociale.

Lorsque vous déclarez votre commune à la Muncipalité, vous êtes considéré comme résident de cette commune. Les personnes ayant élu domicile dans une commune ont le droit de bénéficier des services sociaux et sanitaires, par exemple.

Maistraatti (municipalité): Enregistrement des étrangers (en finnois)
Maistraatti (municipalité): Enregistrement des étrangers (en anglais)

Carte Kela

La Carte Kela vous permet d’être affilié au régime de l’assurance maladie finlandaise. Il est plus facile de traiter vos affaires avec Kela, l’Office national des pensions, si vous être titulaire d’un code d’immatriculation sociale.

Pour en savoir plus sur la sécurité sociale finlandaise, adressez-vous à l’office national des pensions c.à.d. Kela. Les bureaux de Kela se trouvent dans les différents coins de la Finlande.

Kela : Déménager en Finlande (en finnois)
Kela : Déménager en Finlande (en anglais)

Plan à l’intégration

Tout immigré sans emploi a le droit de bénéficier d’une évaluation préliminaire et d'un plan d’intégration. Le plan d’intégration peut aussi être dressé pour les autres immigrés, par exemple pour un étudiant ou pour une personne qui s'occupe de ses enfants à domicile.

L'évaluation préliminaire permet de savoir quelles sont la formation, l'expérience professionnelle et les compétences linguistiques de l'immigré. Le plan d'intégration permet de de déterminer la manière dont l'immigré fait connaissance avec son nouveau pays de résidence, de suivre des études de la langue du pays, de compléter ses compétences professionnelles et d’obtenir d’autres connaissances et aptitudes nécessaires.

Ce plan d’intégration est dressé par la commune ou l'Agence pour l’emploi et les activités économiques en commun avec l’immigré concerné.

Pendant la période du plan d'intégration, l'immigré peut bénéficier d'une allocation pour l'emploi, et au besoin d'une aide à la subsistance.

Informations sur les services d'intégration (en finnois et anglais)

Ministère finlandais du Travail et de l'économie: Plan d'intégration (en finnois)
Agences TE pour l'emploi et les activités économiques: Évaluation préliminaire (en anglais)

Reconnaissance des diplômes

Par reconnaissance du diplôme, on désigne la décision relative à l'éligibilité du diplôme obtenu à l'étranger pour chercher un emploi ou demander une place d'études en Finlande. La reconnaissance du diplôme est payante, et elle doit être demandée auprès de la Direction générale de l’enseignement (Opetushallitus). Lorsque vous voulez étudier dans un établissement, la reconnaissance du diplôme n'est pas forcément nécessaire.

Reconnaissance des diplômes (en finnois)
Reconnaissance des diplômes (en anglais)

Cours de langues

Les langues nationales sont le finnois, parlé comme langue maternelle par 90 % de la population, et le suédois, parlé par 5 % de la population. Des cours de langues finnoise et suédoise sont organisés en Finlande par divers établissements et organisations. Les clients de l’Agence pour l’emploi et les activités économiques peuvent aussi suivre des formations linguistiques par le biais des agences TE.

Vous trouverez des informations sur les cours de langues en plusieurs langues, entre autres, sur le site d’Infopankki.


Autres liens utiles pour les personnes qui viennent travailler en Finlande

In To, le point services de Kela et de la Direction générale des impôts exerce ses activités à Helsinki et s’adresse aux personnes qui travailler en Finlande. Vous pouvez vous y obtenir des informations fournies par les autorités sur la sécurité sociale finlandaise, sur l’imposition et l’immigration.

In To (en finnois)
In To (en anglais)

Les pages des Agences pour l’emploi et les activités économiques regroupent beaucoup d’informations pour les personnes qui souhaitent venir travailler en Finlande.

Venir travailler en Finlande (en finnois)
Venir travailler en Finlande (en anglais)

Les pages de l'Insitut de santé du travail Työterveyslaitos fournit des informations de base sur le monde du travail en 13 langues.

Travailler en Finlande – informations pour les immigrés

Infopankki fournit des renseignements pratiques à l’attention des immigrés, dans 12 langues.

Infopankki